Petits pois, congélation et autres modes de conservation

Petits pois, congélation et autres modes de conservation

Personnellement j'adore les petits pois !
Que ce soit à picorer cru pendant la récolte ou en salade, cuit avec des petites carottes et des jeunes pommes de terre, en purée... Je ne m'en lasse pas !

Seulement voilà, après écossage, il arrive parfois que l'on ait un trop plein. Il faut donc bien les conserver  car vous avouerez qu'il serait fort dommage de les jeter après toute la peine que vous vous seriez donné.
Il existe plusieurs manières de les préserver: congélation, stérilisation en bocaux ou encore les faire sécher pour faire des pois secs (aussi appelé pois cassé).
Ne possédant pas de stérilisateur, et préférant les récolter en frais, je vais surtout mettre en avant la congélation.

Deux solutions :
La première:
Votre cueillette est du jour et vos petit pois sont bien frais.
Après les avoir écosser, il vous suffit alors de les laver à l'eau, les égoutter puis de bien les sécher avec un linge propre ou d…

Les auxiliaires du jardin

Certains insectes et animaux sont des aides particulièrement précieux pour le jardinier bio.
Ils vous aideront à réguler les populations de ravageurs et polleniseront vos fleurs et vos légumes.
Tout parasite a son régulateur, empêchant ainsi qu'une espèce devienne prédominante.

Un jardin en bonne santé c'est quoi ?

Un jardin en bonne santé est un jardin où la présence des ravageurs est permanente.
Un équilibre s'installe, vos auxiliaires, qui s'en nourrissent, se maintiennent et régulent par la même cette population d'insectes nuisibles afin de conserver un seuil où les dégâts ne sont pas préjudiciables à la santé de vos cultures.
Il faut donc favoriser la présence de vos auxiliaires par un jardin accueillant.
Laisser une place, par exemple, à une flore sauvage, une haie variée, un endroit où pousse les "mauvaises herbes" pour créer des zones attractives.

Ici par exemple, de la tanaisie, de la consoude, des orties et des pieds de tomates. 
(non présents sur la photo mais à proximité, semis de soucis et bourraches)

Des aromatiques en fleurs, des fleurs simples, des anciennes variétés de rosiers et de fruitiers sont également très attirantes.
Afin de les préserver en hiver, des rondins de bois, des mousses, des feuilles ou tiges séchées, des pierres plates sont autant d'abris mis à leur disposition.
Je ne devrais pas manquer de pierres :)

On trouve également aujourd'hui, de plus en plus d'hôtels à insectes, sortes de petites maisons, emplies de bottes de tiges creuses, de bois percés...
Bourdons, papillons, coccinelles, chrysopes... Les apprécieront à n'en pas douter. (certainement une optique intéressante pour des jardins de ville manquant de "matériaux" à proximité)


Une autre idée, avec mes tiges de fougères.

Reconnaître ses alliés:

Au fur et à mesure de mon expérimentation de ce jardin, je vous laisserez des photos afin de vous aidez à identifié vos petits amis :)

  • Coccinelle
  • Syrphe
  • Bourdon






  • Commentaires