Petits pois, congélation et autres modes de conservation

Petits pois, congélation et autres modes de conservation

Personnellement j'adore les petits pois !
Que ce soit à picorer cru pendant la récolte ou en salade, cuit avec des petites carottes et des jeunes pommes de terre, en purée... Je ne m'en lasse pas !

Seulement voilà, après écossage, il arrive parfois que l'on ait un trop plein. Il faut donc bien les conserver  car vous avouerez qu'il serait fort dommage de les jeter après toute la peine que vous vous seriez donné.
Il existe plusieurs manières de les préserver: congélation, stérilisation en bocaux ou encore les faire sécher pour faire des pois secs (aussi appelé pois cassé).
Ne possédant pas de stérilisateur, et préférant les récolter en frais, je vais surtout mettre en avant la congélation.

Deux solutions :
La première:
Votre cueillette est du jour et vos petit pois sont bien frais.
Après les avoir écosser, il vous suffit alors de les laver à l'eau, les égoutter puis de bien les sécher avec un linge propre ou d…

Les associations de cultures

Les associations de cultures.

Dans l'optique d'un jardin équilibré, l'association de cultures (on parle aussi de compagnonnage des plantes) reste un passage obligé pour tout jardinier. Il serait en effet bien bête de se priver de l'aide que peuvent se prodiguer mutuellement nos plantes. Ces associations s'appliquent autant au potager qu'au verger ou encore au jardin d'ornement.
Même si les sources d'informations sont importantes sur le sujet, il convient de rappeler que pour se lancer rien ne remplacera votre expérimentation propre et que vous commettrez souvent nombre d'erreurs avant d'arriver au résultat escompté. (et je parle par expérience ^^)

Quels sont les avantages des cultures associées ?

Que ce soit pour optimiser l'espace, faire office de paillage ou encore pour protéger et assainir notre potager, il existe de nombreuses manières d'exploiter leurs interactions. L'objectif étant, à terme, de diminuer au maximum les apports d'engrais, de produits phytosanitaires... Et trouver un équilibre, un écosystème qui tendra à se réguler par lui-même.

Une bonne association des cultures engendre différents bénéfices :

  • éviter la venue des ravageurs grâce aux effets protecteurs ou répulsifs des plantes et par la même éviter les traitements.
  • optimiser l'occupation du sol, par associations selon la durée du cycle végétatif  (certaines plantes pourront être plantés ou semer en même temps mais récoltées de manière décalée) et par associations selon le système racinaire pour occuper au mieux la place dans le sol ou au-dessus.
  • optimiser l'utilisation des ressources : l'eau par exemple est utilisée en quantité moindre.
  • attirer les pollinisateurs et autres auxiliaires du jardin.
  • limiter l'apparition et la propagation des maladies.
A l'inverse, certaines associations doivent être évitées.
Les cultures qui puisent les mêmes nutriments doivent être séparées, le risque étant qu'elles entrent en compétition et donnent un rendement décevant. 
Il faut également éviter les associations de plantes sensibles aux mêmes maladies ou ravageurs.

Facteurs à prendre en compte pour la mise en place d'associations :

  •  Durée de végétation des légumes entre le semis ou la plantation et la récolte
  •  Profondeur d'enracinement des légumes
  •  Les besoins en fertilisation de la plantes
  •  Associations bénéfiques et celles à éviter




Par ailleurs, les associations d'espèces ne dispensent pas du raisonnement sur les rotations des cultures (j'en parlerai dans un autre billet) et les essais restent importants, surtout pour apprendre d’éventuels effets indésirables de certains voisinages.

Quelques exemples d'associations :

Parmi les grands classiques, on ne présente plus la Milpa (les 3 soeurs), un exemple parfait qui associe maïs, haricots grimpants et courges. Le maïs sert de tuteur aux haricots. Les haricots captent l'azote et le stocke au niveau des racines. La courge sert de couvre-sol et limite la prolifération d'adventices et enfin mais/haricots apporte de l'ombre aux courges qui supportent mal le soleil estival.

Il existe de nombreuses autres associations au jardin. Voici quelques listes non exhaustives (le sujet est vaste ^^) qui vous permettront d'avoir une première bonne approche.

Liste de fleurs pour votre potager :

Au potager, les fleurs sont une aide précieuse, trop souvent négligée.
Les bénéfices (ou au contraire les effets négatifs) de ces interactions ont souvent été démontré, même si parfois ces associations sont controversées. Je me répète surement, mais il faudra tester chez vous, dans votre jardin avec vos conditions particulières.
Favoriser la diversité est la clef qui vous permettra de lutter au mieux contre les attaques des nuisibles et maladies... Et rendra votre potager encore plus beau ;)

Les achillées: attirent de nombreux auxiliaires tels que les syrphescoccinelles ... Et éloigne certains nuisibles. Elle peut-être associée en bordure avec des aromates.

L'amarante: est une annuelle comestible assez méconnue au potager, qui s'entend bien avec la majorité des plantes. On peut consommer ses graines grillées, bouillies, moulues... Ainsi que ses feuilles à la façon des épinards.

La bourrache: très bonne mellifère qui attire les abeilles et autres pollinisateurs. Possède un effet répulsif sur les limaces. Elle pourra être semée ou plantée près de tout types de plantes nécessitant d'être fécondée: fraisier, tomate, courgette...

La capucine: éloigne certaines espèces de punaise mais on l'utilise surtout comme "piège" pour les pucerons, les détournant ainsi de vos autres plantations. A implanter avec des artichauts, radis et brocolis. Elle se plait auprès des courges, pommes de terre, concombres, potirons et choux. Très utile également à côté de vos fruitiers et rosiers.

La consoude: très utile comme plante engrais (enrichie le sol en oligo-éléments, purin, décoction...) c'est également une mellifère très appréciée des pollinisateurs par son fort potentiel nectarifère. Son feuillage se consomme également en cru ou en cuit (salade, potage, quiche, frit...).

Le chrysanthème comestible: peut-être cultivée au potager pour ses feuilles et ses fleurs comestibles, c'est une très bonne mellifère. A planter de préférence en bordure de potager.

Les cosmos: a proximité de vos choux car elles font fuit la piéride. Elles apprécient également la compagnie des tomates.

Le dahlia: attire les pollinisateurs et fait fuir les nématodes. Associé à la courgette, elle maintient le sol frais et évite les développement des adventices.

Le myosotis: autour de vos pieds de framboisier pour tenir éloigné les vers du framboisier.

L'oeillet d'inde: pour leur effet nématicide et contre les aleurodes. Son feuillage très odorant fait fuir bon nombre de nuisibles. A associer avec les tomates, les choux, les haricots, les carottes, les asperges, les poireaux et les pommes de terre.

Le souci: Un indispensable. Agit comme répulsif pour de nombreux insectes (mouches blanches, pucerons...) et améliore la structure du sol en l'assainissant. A répartir partout au jardin, idéalement près des carottes, laitues, choux, framboisiers, fraisiers, l'ail, l'oignon, poireaux, tomates et pommes de terre.

Liste de plantes aromatiques pour vos fleurs et légumes:

Autres plantes incontournables, les aromatiques et les essences qu'elles libèrent ont un grand pouvoir répulsif envers de nombreux parasites.

L'aneth: en fleur, elle attirera de nombreux insectes pollinisateurs. Elle aurait aussi la vertu de repousser les pucerons (à confirmer). Les plantes appréciant sa compagnie sont les choux de tout types, les concombres et le cornichons, la coriandre, les laitues et les navets.

Le basilic: éloigne les mouches et les moustiques.

La camomille: utile pour son aptitude à repousser de nombreux nuisibles et peut servir de piège pour les pucerons qui l'apprécie. Les auxiliaires comme les syrphes et les chrysopes aime également sa compagnie.

Le cerfeuil: protège des pucerons et des limaces.

La ciboulette: près des rosiers pour lutter contre l'oïdium et les taches noires.

L'estragon: se plait en compagnie du piment, du poivron et de l'aubergine mais il a une nette préférence pour le thym et la sarriette.

L'hysope: très mellifère. Peut-être planter avec de la lavande car elle est sensible aux pucerons.

La lavande: a associer avec tout types de plantes sensible aux pucerons. Elle éloigne également les fourmis. Belle association avec les rosiers.

La livèche: Ses ombelles sont très mellifères. Se cultive dans un carré d'aromatique ou en bordure de jardin car elle est imposante. Sensible aux pucerons, se plait avec cerfeuil, lavande...

La mélisse: repousse les ravageurs du chou et attire leurs prédateurs. Association avec les cosmos est idéal pour les choux.

La menthe: éloigne les piérides du chou et les altises. Certaines variétés feront également faire demi-tour aux mouches, moustiques et fourmis.

L'origan: bonne mellifère, c'est une bonne compagne au potager pour éloigner certains ravageurs du fait de son odeur.

Le persil: peut-être associé avec la carotte car il protège de la mouche. Se plait aussi près des tomates et des asperges dont il favorise la croissance. Bon également avec les poireaux, les oignons et les radis.

Le romarin: contrôle les piérides, les cicadelles, les mouches de la carotte.

La sarriette: repousse les altises, les mouches, les piérides et les pucerons. Association intéressante avec les choux, navets, carottes, laitue, courge et haricots.

La sauge: bon alliée pour lutter contre la piéride du chou. Elle fera bon ménage également avec la sarriette et le romarin.

La tanaisie: une autre indispensable. Elle tient éloigné de nombreux insectes tels que fourmis, diverses mouches et papillons (carotteoignon, piéride...), de nombreux acariens, les altises... Mais elle inhibe aussi la ponte et l'alimentation des larves de doryphores, carpocapses, piérides et pucerons du chou.

Le thym: protège les choux de la piéride et éloigne les mouches blanches.

Tableau récapitulatif des associations favorable et défavorable:


Si vous avez des expériences à partager concernant les associations et la bio-diversité ou des questions à poser, n'hésitez pas à commenter ;) 
Bonnes expérimentations et bon jardinage à tous :)

Commentaires