Petits pois, congélation et autres modes de conservation

Petits pois, congélation et autres modes de conservation

Personnellement j'adore les petits pois !
Que ce soit à picorer cru pendant la récolte ou en salade, cuit avec des petites carottes et des jeunes pommes de terre, en purée... Je ne m'en lasse pas !

Seulement voilà, après écossage, il arrive parfois que l'on ait un trop plein. Il faut donc bien les conserver  car vous avouerez qu'il serait fort dommage de les jeter après toute la peine que vous vous seriez donné.
Il existe plusieurs manières de les préserver: congélation, stérilisation en bocaux ou encore les faire sécher pour faire des pois secs (aussi appelé pois cassé).
Ne possédant pas de stérilisateur, et préférant les récolter en frais, je vais surtout mettre en avant la congélation.

Deux solutions :
La première:
Votre cueillette est du jour et vos petit pois sont bien frais.
Après les avoir écosser, il vous suffit alors de les laver à l'eau, les égoutter puis de bien les sécher avec un linge propre ou d…

Escargots, mieux vivre avec.

Attention ! Autoroute à escargot !
C'est l'heure de pointe ! Curieux de voir autant de ptites bêtes se trémousser sur des cailloux non ?


Les escargots ont leur utilité vous savez ? Pensez à les préserver plutôt que de les tuer.
Même si les plus fréquents vous font parfois "râler" au sein du potager parce que leur gourmandise aura fait fondre, entre autre, vos semis ou encore vos salades, certaines espèces ont un appétit développé pour d'autres mets.
Certaines se nourrissent de cadavres... Certes c'est tout sauf appétissant mais ça a sont utilité !
D'autres se nourriront d'œufs ou de larves d'insectes, voir même de leur congénère, et du coup réguleront de nombreuses populations.
D'autres encore, nettoieront votre terrain en recyclant des débris végétaux, des mousses et même des champignons. Ces petits voraces possèdent donc de nombreuses vertus et contribues à l'équilibre d'un jardin car il participe à la formation de l'humus, base de la fertilité des sols.

Des solutions pour bien vivre avec !

Comme toujours, je mettrai en avant l'importance d'établir un équilibre au sein de votre potager.
Utiliser de la coquille d'œuf broyée, de la cendre ou de la sciure de bois a repartir autour de vos plants ? Solutions que je ne privilégie pas, car il faut renouveler à chaque pluie.
Les pièges à bière ? A renouveler tous les jours, du gâchis, je préfère la boire ! Et je n'aime pas tuer !

J'opte plutôt pour des solutions me permettant de privilégier la régulation naturelle.
  • Pas d'emploi de pesticide et favoriser les prédateurs.
  • Planter des haies fruitières ou champêtre, poser des nichoirs, pour attirer les oiseaux. La grive musicienne par exemple en est très friande. 
  • D'autres prédateurs, et ils sont nombreux : hérissons, musaraignes, crapauds, grenouilles, carabes, milles-pattes... Apprécieront vos abris. Tas de branches, haies sauvages, tas de caillou, tuiles... Si vous en avez la possibilité une mare, même petite, profiterait à la reproduction des grenouilles, crapauds, salamandres...
  • Placer des pièges: tuiles, planche en bois, tas de rameaux... Personnellement j'utilise mes chutes de bambou. En journée, ils iront se réfugier en dessous, et vous n'aurez qu'à les déplacer pour les récolter et les envoyez visiter d'autres territoires ! Ou alors les laisser se faire croquer par leurs prédateurs...
  • Quand vous le pouvez, privilégiez l'arrosage le matin. En effet, votre sol restera humide si vous arrosez le soir et d'une certaines manières vous leur déroulez le tapis rouge, car ils apprécient l'humidité et se déplace surtout la nuit. Et, ma foi, si vous êtes insomniaque, profitez en et armez vous d'une torche pour aller les récolter !
  • Quand vous arrachez vos adventices (je n'aime pas terme "mauvaises herbes", il n'y en a pas), paillez vos jeunes plants avec (sauf graminées, ils n'aiment pas ça). Vous pouvez même mettre vos épluchures, ils s'en délecteront.
Le respect de notre environnement passe par l'acception de certains "désordres". Il faut parfois savoir accepter quelques petits dégâts sur nos cultures, pour pouvoir mieux manger dans le respect de la biodiversité.
Bon jardinage à tous ;)

Commentaires